Retour aux actus

A la recherche des barges perdues, 2e épisode…

La pose de l’antenne sur la Réserve Naturelle des Marais de Müllembourg, à Noirmoutier (voir actualité de décembre 2018), a permis de “retrouver” une des barges baguées dans les Pertuis charentais à l’automne dernier.

A la recherche des barges perdues, 2e épisode…

La pose de l’antenne sur la Réserve Naturelle des Marais de Müllembourg, à Noirmoutier (voir actualité de décembre 2018), a permis de “retrouver” une des barges baguées dans les Pertuis charentais à l’automne dernier. Le laboratoire LIttoral ENvironnement de Sociétés (LIENSs) nous a transmis les données sur les tribulations de cet oiseau, et les données de 2 autres oiseaux passés en Marais breton.

ISL14, équipée à l’automne 2018, est restée sur la côte charentaise, entre Châtelaillon et la réserve Naturelle de Moëze Oléron, jusqu’au début du mois de novembre. Elle est ensuite allée passer la fin de l’automne et le début de l’hiver dans les marais de Guérande, et se trouve sur l’île de Noirmoutier depuis le 25 janvier, où elle restera peut-être jusqu’à sa grande migration de printemps vers le nord de l’Europe.

BQN01, elle, passe l’hiver 2017-2018 dans les marais charentais, et a entamé sa migration de printemps début avril. Après avoir fréquenté les prairies inondables de l’estuaire de la Loire, elle redescend vers Grand lieu puis en Marais breton. Elle y passe 1 mois, entre la baie de Bourgneuf, la lagune et les marais de Bouin, les terrains LPO et du Conservatoire du Littoral à Beauvoir, le polder de Sébastopol, la ferme des Cochets… Le 15 mai elle part vers l’Islande, et revient en France par la Manche, fin juillet.

L’autre, MOZ16, passe l’hiver 2016-2017 dans les marais d’Olonne. Elle arrive en Marais breton début février 2017, où elle reste jusqu’au 5 mai. Elle fréquente les prés inondés pâturés par les maraîchines et les brebis de Belle Ile de La Corbe et du Querry Sellier, les terrains LPO à Beauvoir, les petits marais salés de Bouin, la baie, l’étang des Mattes, la lagune de Bouin. Le 5 mai elle prend la route de l’Islande, et revient en France dès le 2 juin (a-t-elle niché ?). Elle passe à nouveau presque 2 mois en Marais breton, jusqu’au 24 juillet, elle stationne dans les prairies voisines de la ferme des Cochets avant de rejoindre l’île de Ré.

Le voyage d’ISL14
Le voyage de MOZ16
Le voyage de BQN01

Les barges continentales sont sur le chemin du retour
Prev post Les barges continentales sont sur le chemin du retour

Tous les ans en février, nous attendons avec impatience le retour des barges à queue…