Conseils pour observer les barges à queue noire
© Julien Sudraud

Conseils pour observer les barges à queue noire

© Benoit Perrotin

Quelques conseils pour observer l’espèce… sans déranger

La Barge à queue noire est une espèce très démonstrative. Il est donc aisé de l’observer depuis les routes et les chemins. En période de migration et d’hivernage, elle se déplace en groupes, également faciles à voir depuis des points d’accès sans incidence sur les oiseaux.

Dans tous les cas, il convient de ne pas rentrer dans des parcelles et de ne pas s’aventurer sur des terrains non publics. La discrétion est le meilleur outil d’observation.

Dans les zones de marais, prenez garde également à vous garer sans gêner la circulation.

 

 

 

Quelques sites où observer les oiseaux à loisir :

En Brière, en Presqu’île guérandaise et en Basse-Loire :

© PNR Brière
  • En période de migration et d’hiver : le long de l’estuaire de la Loire (vasière de Méan, digue de Corsept, plage de la Courance à Saint-Brévin), dans les marais salants de Guérande et aux abords des traicts du Croisic….

  • En période de nidification : à partir du chemin de randonnée le long du Brivet, entre Rozé (Saint-Malo-de-Guersac) et Loncé (Montoir-de-Bretagne) ; à partir d’Aine et du Camp d’Aine (Trignac)….

 

 

 

 

© Julien Sudraud

En Marais breton et baie de Bourgneuf :

  •  En période de migration et d’hiver : à marée haute, la Réserve Naturelle Régionale du polder de Sébastopol (à pied depuis le Gois ou la Bassotière), le port du Collet à Bouin (à pied depuis le port, côté 44, en passant la passerelle et en longeant la digue), la Réserve Naturelle des marais de Müllembourg à Noirmoutier et la lagune de Bouin, mais aussi les marais en eau du secteur de La Barre-de-Monts et Notre-Dame-de-Monts (en restant sur les routes et les chemins).
  •  En période de nidification : l’écomusée du Daviaud à La Barre de Monts (entrée payante), le secteur de la Corbe, la Croix Givrand (La Barre de Monts), la Gravelle (Saint-Urbain), la Grande Charraud (en restant sur les routes et les chemins)

 

 

© Julien Sudraud

En Marais poitevin et baie de l’Aiguillon :

  •  En période de migration et d’hiver : la baie de l’Aiguillon (pointe de l’Aiguillon, observatoire de Saint-Michel-en-l’Herm, la Prée Mizottière), les communaux de Lairoux et de Nalliers, l’estuaire du Lay, la Rade d’Amour
  •  En période de nidification : la Réserve Naturelle Régionale du marais de la Vacherie (Champagné-les-Marais), les communaux des Magnils-Reigniers, de Nalliers, de Lairoux, la Réserve Naturelle de Saint-Denis-du-Payré